Passion-Tarot-arcanes-majeurs-maison-Monde-interpretation

XXI-Le Monde : Interprétation

Tirage approprié

  • Le tirage du portrait.

Signification / Interprétation

Cet Arcane désigne à la fois l’ensemble de l’Univers et la divinité. C’est une figure féminine qui trône au centre du Monde, entourée de la mandorle réservée au divin. Cette femme est aussi la figure allégorique du triomphe absolu sur toute chose : elle figure la gloire, le monde est à elle.

C’est une carte de changement, qui symbolise une réalisation, un accomplissement (de soi, de quelque chose), le chemin d’intégration de la conscience cosmique.

Le Monde indique qu’un cycle se termine, mais que le mouvement ne semble pas s’arrêter là, que le cheminement humain est relié à tous les processus de transformation, et que ce processus concerne les différents plans de l’existence humaine (plan matériel, plan psychologique et plan spirituel).

Cet Arcane est lié à la notion de cycle, ou de spirale constitutive de toute évolution. Il peut indiquer un renversement brusque du mouvement énergétique. Il rappelle également le parcours de l’énergie vitale qui monte depuis le Chakra Racine, Muladhara Chakra (= centre d’énergie subtile situé tout en bas de la colonne vertébrale) jusqu’au Chakra coronal (= Sahasrara Chakra, ou Lotus aux mille pétales) : car, comme l’écrit Jung,

« La transformation va précisément du plus bas au plus haut ».

C.G. Jung


L’attitude de cette femme qui danse, dans sa nudité, c’est à dire dans son authenticité, dans sa vérité, rappelle la danse cosmique du dieu Shiva Nataraja (« Seigneur de la Danse »): elle danse la Vie, elle est en parfaite osmose avec la Vie et le Cosmos. La position de ses jambes (un pied touche le sol, l’autre est au dessus du sol), rappelle les Arcanes de l’Empereur et du Pendu. L’Arcane du Monde nous dit qu’il y a toujours cet équilibre à trouver entre le monde de la matière (avoir les pieds sur terre) et le monde de l’esprit (la tête dans les nuages).

L’Arcane du Monde nous rappelle que nous avons le devoir d’être nous même, dans un état de bonheur complet.

Il indique aussi la fin d’un cycle et donc la nécessité d’enclencher un nouveau cycle.

La forme même de l’Arcane avec cette mandorle ovale au centre évoque précisément la notion de cycle, la notion de spirale que l’on retrouve aussi bien dans l’Univers que dans l’être humain (la structure même de l’ADN est en forme de spirale). Cette mandorle rappelle l’oeuf cosmique, que l’on retrouve aussi dans l’Arcane de la Papesse : l’ovale représente l’éclosion d’un monde nouveau.

Le Monde symbolise le couronnement de l’oeuvre et la fusion des opposés. La fiole dans la main droite représente le principe féminin, la baguette dans la main gauche représente le principe masculin, il est la manifestation du Divin.

Comme l’écrit Marcel Picard, « à la question posée par le singe-Sphinx de la Roue de Fortune, la réponse serait : l’Homme. L’être humain est le plus grand des mystères, celui qui donne accès à tous les autres. Notre quête consiste à connaître ce mystère, comme nous y exhortait déjà en son temps Socrate : « Connais toi toi même et tu connaîtras l’Univers et les dieux ».

Le Monde nous rappelle aussi la parole du Christ, messager de la loi de l’Amour : « Aime ton prochain comme toi même » .

La femme du Monde rappelle le célèbre tableau de Botticelli, La Naissance de Vénus. Elle évoque en effet Vénus, déesse de l’Amour, de la beauté et de l’harmonie. En astrologie, Vénus est l’une des qualités de l’Anima dans le thème natal. C’est aussi la planète qui détermine quelles sont nos valeurs profondes, celles de notre « monde » unique et singulier.

Sur le plan psychologique, le Monde est comme un miroir, notre propre reflet dans un miroir invisible : c’est notre psyché, le miroir de notre être, à travers lequel on peut se voir en toute transparence et liberté. Traverser le miroir de notre monde, c’est oser aller à la rencontre de l’inconnu, vers la beauté de notre destinée.

Pour Alejandro Jodorowsky, la mandorle délimite l’espace extérieur et l’espace intérieur de notre être : cet espace intérieur (notre « monde ») est ce que nous avons de plus précieux. En même temps, chaque être humain est en relation avec l’espace extérieur et avec les autres. Des difficultés peuvent naître de la confrontation entre cet espace intérieur et l’espace extérieur. Notre espace intérieur peut être trop fermé, ou enfermant, et on évite d’aller vers les autres ; ou alors il est trop poreux et on se laisse envahir par l’extérieur. Parfois il est trop sombre, malaimé, ou vide. Si on reste enfermé dans son monde, sur la défensive, on se crée un monde imaginaire. Si notre espace intérieur n’est pas assez aimé, pas assez centré, protégé, s’il n’est pas assez souple et ouvert, soit on envahit l’autre, soit on se laisse envahir par l’autre (on remplit son espace avec l’autre, dans la dépendance amoureuse par exemple). Nos relations humaines sont fondées sur les interactions et les frontières entre nos espaces intérieurs : habiter notre monde, c’est rester nous même, sans avoir rien à défendre ni à justifier, en s’acceptant tel qu’on est et en communiquant avec les autres. »

L’Arcane du Monde est le dernier Arcane majeur du Tarot : placé à l’autre extrémité du Tarot qui commence avec le Bateleur, il synthétise la totalité du jeu de Tarot, c’est à dire l’ensemble de notre chemin de Vie, la réalisation possible de toutes nos potentialités. Il est l’aboutissement de la course du Mat, énergie invisible qui soutient toutes les cartes. Cette énergie se décline maintenant de manière visible à travers « les quatre vivants », symbolisant les quatre énergies principales de la vie humaine : matière – action – esprit – affectivité.

Pour Paul Marteau, le Monde « représente l’Homme qui s’est équilibré en prenant appui sur les principes cosmiques : la sagesse et la spiritualité, la puissance génératrice et la puissance directrice, et qui exerce son pouvoir sur la Nature dans l’harmonie des lois universelles. Il concrétise les efforts de l’évolution indiquée par les lames précédentes ».


Mots clefs

Réalisation, totalité, plénitude, épanouissement, achèvement, accomplissement, apothéose, absolu, bonheur total, équilibre, succès, circonstances très favorables, triomphe, réalisation personnelle, fusion des opposés, amour, extase, communion, sentiment d’amour altruiste, amour de l’humanité, danser, parcourir le monde, voyager, accord parfait, femme idéale, âme, naissance, perfection, cycle arrivé à sa limite, fin de cycle, début d’un nouveau cycle, enfermement, commencement difficile.


Description de la carte

Une femme nue, recouverte simplement d’une écharpe bleu et rouge, est debout sur un pied, son autre jambe est repliée. Elle est debout à l’intérieur d’une mandorle de feuilles de laurier. Elle tient dans sa main droite une fiole et dans sa main gauche une baguette. Autour d’elle, à l’extérieur de la mandorle, se trouvent quatre êtres : un taureau, un lion, un aigle et un ange.


Ce que me dit Le Monde

« Quand la Vie danse, la danse devient transe mystique, océan de conscience et d’amour, champ infini des possibles, espace sacré pour la célébration du Vivant.
Je suis la femme-Terre nourricière de bonté, la femme-flamme de la Danse cosmique, je suis la femme-Air qui régénère l’Esprit, la femme-Eau du fleuve de l’Amour.
Je suis la totalité de qui je suis, merveilleuse dans mon humaine imperfection, émouvante dans mon humble et fervente quête d’élévation vers le Beau, le Bon, le Vrai, le Libre et le Clair.
Je tiens dans mes mains d’un côté, le pur élixir de Vie qui coule en moi, de l’autre, l’axe qui me soutient : ma douceur et ma force. Chaque jour, je crée un rituel simple et beau et m’incline devant le sacré de l’existence.

Je suis belle infiniment, merveilleusement incarnée dans mon corps de femme : je suis moi, je suis libre.
Je marche mes paroles, et je danse ma Vie. Je transforme tout ce que je sens en trésors : les joyaux invisibles, les cadeaux minuscules, les ors majestueux et les diamants tangibles. Je transforme ma Vie grâce à mon un élan créatif : comme dans un grand éclat de rire et un doux chant modulé de rythmes complices et joyeux. Ma chance, mon bonheur et mon équilibre, c’est d’accepter ma Vie absolument, de l’aimer totalement et de l’inviter pleinement à rayonner, quoi qu’il arrive, et par tous les temps : sous la pluie, ou quand le soleil brille, je suis toujours la même délicieuse créature honorée des dieux et honorant l’Amour et la Vie ».


Étymologie du nom et signification

Le mot « monde » est apparu au XIe siècle, du latin « mundus » qui désignait le globe terrestre. Puis la signification de ce terme a évolué pour désigner l’Univers comme système organisé.


Symbolique

la mandorle : Ce mot vient de l’italien « mandorla » signifiant « amande ». Dans la tradition chrétienne, c’est à l’intérieur de cette forme ovale que siègent le Christ en majesté, mais aussi la Vierge et les saints. On la trouve aussi en Inde où elle entoure les divinités hindoues. C’est un symbole d’union, de cohésion, de protection, de couronnement, d’harmonie.

le laurier : Dans l’Antiquité, le laurier servait à couronner les héros et les sages. Il est le symbole de l’immortalité et de la connaissance secrète. On disait qu’il avait des qualités divinatoires.

la fiole et la baguette : La femme du Monde tient dans sa main droite (symbolisant le principe féminin Yin) une fiole, et dans sa main gauche (représentant le principe masculin Yang), une baguette.

> la fiole : Elle contient une huile sacrée, l’élixir d’immortalité, qui rappelle la pierre philosophale des Alchimistes, assurant la santé et une longue vie. Ce symbole évoque un état originel d’innocence et de pureté.

> la baguette : Elle représente l’axe du Monde. C’est aussi la baguette des magiciens, que l’on trouve dans l’Arcane I du Bateleur indiquant le début d’un nouveau cycle.

les « quatre vivants » (ou Tétramorphe) : Les quatre animaux/entités présents sur les quatre angles de la carte évoquent les « quatre vivants », ces quatre animaux ailés qui tirent le char de la vision d’Ezéchiel (1, 10-28). Ils sont la manifestation même de la divinité.

Cette vision est reprise dans l’Apocalypse de saint Jean (4, 7-8).

Plus tard, les Pères de l’Église y ont vu l’emblème des quatre Évangélistes : le lion pour Marc, le Taureau pour Luc, l’homme pour Matthieu et l’aigle (ou l’homme ailé) pour Jean. Dans l’Arcane du Monde, l’homme est remplacé par un ange :

  • le Taureau, associé à saint Luc, représente la matière, la Terre, le principe régénérateur et rédempteur.
  • le Lion, associé à saint Marc, représente l’action, l’autorité, la puissance, la fougue, l’énergie vitale, l’énergie divine.
  • l’Aigle, associé à saint Jean, représente le monde de l’esprit, la transcendance, la sublimation de la pensée. C’est une figuration primitive du Scorpion et de ses vertus à la fois destructrices et régénératrices.
  • et l’Ange, associé à saint Mathieu, la vie affective.Il est le porte parole du divin, il indique que la conscience passe à l’état de supramental (Uranus).

Ces quatre animaux évoquent les 4 signes fixes du Zodiaque :

  • Taureau, en analogie avec Vénus (Terre/matière),
  • Lion, en analogie avec le Soleil (Feu/action),
  • Scorpion, en analogie avec Pluton et Mars (Aigle-Eau/vie émotionnelle),
  • Verseau, en analogie avec Uranus (Ange-Air/vie spirituelle).

Avec l’astrologie

le thème natal : chaque thème natal est un « monde » unique et singulier.

le signe de la Balance et l’axe Bélier-Balance : la relation avec soi et avec l’autre.

– Vénus.

l’Anima dans le thème natal.

les signes d’Air : communication (Gémeaux) –relations (Balance) – amitié universelle (Verseau).

les signes de la Croix fixe : Taureau – Lion – Scorpion – Verseau.

Uranus : le supramental.


En psychologie des profondeurs (C. G. Jung)

Cet Arcane explicite la pensée de Jung qui écrit : « la transformation va précisément du plus bas au plus haut, de ce qui est bestial et archaïquement enfantin à l’homo maximus mystique ».


En numérologie

21 est le multiple de 7 et de 14, l’Arcane du Monde renvoie donc à la fois au Chariot et à Tempérance.

Si on étale les cartes sur 3 rangées de 7 cartes + 1 seule carte sur la dernière rangée – celle du Monde – on peut voir un alignement de 4 Arcanes qui révèle un axe essentiel du Tarot :

Cet alignement nous indique dans quelle orientation le Tarot nous invite à cheminer : habités par une puissante énergie qui est celle de la Vie (le Mat), avec un élan vital et un dynamisme qui nous poussent à créer et à parcourir le monde (le Chariot), nous sommes invités en même temps à être totalement incarnés dans notre vie terrestre (Chariot-Monde) et à nous relier aux forces spirituelles et cosmiques (Tempérance). Notre objectif est d’équilibrer (Tempérance-Monde) ces forces, ces énergies et ces directions dans une intention d’harmonisation entre matière et esprit, dans les quatre principaux domaines de la vie humaine : domaine matériel – domaine de l’action/de la sexualité – domaine de l’esprit – domaine affectif.


En alchimie

La multiplication – Grand Œuvre (couronnement)


Dans la Kabbale

tav : ת – signe, marque, lettre (l’aboutissement dans la totalité)


2 réflexions sur “XXI-Le Monde : Interprétation”

  1. ISABELLE HINGANT

    Une belle lecture, tres riche. Ca donne envie de connaitre plus ce tarot de marseille.
    Merci Fabienne, au plus d’un prochain café tarot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Passion Tarot Retour haut de page