Les différents Tirages du Tarot de Marseille

Je vous présente ici les différentes tirages possibles dans le Tarot, dont certains me paraissant plus importants et que j’utilise directement dans mes consultations.

Les tirages de cartes :

> Un tirage de cartes ne s’improvise pas : cela demande des connaissances théoriques et pratiques, une expérience personnelle, ainsi qu’une intention et des dispositions particulières.

> Le Tarot est un outil de connaissance de soi et d’épanouissement personnel, dans lequel sont représentés les quatre énergies vitales et les 4 domaines de l’existence de l’être humain, symbolisées dans le jeu par les 4 couleurs des Arcanes mineurs : Deniers – Bâtons – Épées – Coupes :

  • le domaine matériel et concret pour les deniers,
  • le domaine sexuel et créatif pour les Bâtons,
  • le domaine de l’intellect et la vie spirituelle pour les Epées,
  • et le domaine affectif et émotionnel pour les Coupes.

> Pour apprendre les tirages, il faut garder à l’esprit plusieurs notions essentielles concernant la position du tarologue, décrites par le maître de Tarot Alejandro Jodorowsky dans son livre La Voie du Tarot :

  • Le Tarot est avant tout un art de l’interprétation qui fonctionne sur la projection.
  • Il procède par additions et non par soustractions : il est essentiellement progressif.
  • Il se lit dans le sens de l’écriture latine, de gauche à droite. On peut aussi considérer que la gauche représente symboliquement le passé et la droite le futur.
  • Chaque Arcane est un ensemble de significations multiples : il est important d’examiner l’Arcane sous le plus grand nombre de points de vue possible.
  • Les lectures des cartes sont toujours des interprétations personnelles de la part du tarologue : on ne doit en aucun cas leur attribuer la qualité de preuve absolue.
  • On ne peut pas dire la vérité, mais une interprétation subjective de la vérité : les Arcanes sont des écrans de projection de notre propre personnalité et sensibilité. Nous appréhendons la réalité en fonction de nos pensées, de ce que nous pensons de la réalité, nous percevons une partie de la personnalité de l’autre à partir de ce que nous projetons sur cette personne.
  • L’Arcane ne peut pas changer, le tarologue lui peut changer dans la mesure où il est un être qui se transforme.
  • Cela implique de la part du tarologue un travail de polissage, de détachement, de raffinement, afin d’atteindre une pensée ouverte, « androgyne », libérée des dogmes et des conditionnements, et sans jugement.
  • Le tarologue ne veut atteindre aucun but idéal, mais accueillir l’autre totalement, se mettre à sa place et le comprendre.
  • Lire le Tarot implique de n’imposer aucune vision.
  • Il est toujours préférable de chercher d’abord l’interprétation positive d’une carte, sans pour autant édulcorer sa signification.
  • Il est important de respecter toutes les questions, y compris les plus anodines : derrière chaque question se cache une interrogation existentielle bien plus vaste, qui échappe souvent au consultant lui même.
  • Le tarologue n’indique pas au consultant ce qu’il doit faire, et ne lui donne pas de conseils : il lui offre des possibilités d’actions en le laissant libre de faire son/ses propres choix.

Pour effectuer un tirage de cartes du Tarot, il y a différentes étapes à respecter : un temps de préparation, le tirage à proprement parler, un temps d’échanges avec le consultant, un temps de bilan.

Les effets du tirage se poursuivent – si on le souhaite – par un temps de réflexion et d’intégration, que l’on peut faire seul.e ou avec le tarologue.

Avant le tirage du Tarot :

*Choisir le bon moment pour un tirage :

Certains tirages ont un caractère profond, important, ils sont plus initiatiques et visent une transformation : je les appelle les tirages rituels.

D’autres sont plus courts, plus simples, liés à notre vie quotidienne : je les appelle les tirages ponctuels.

> les tirages rituels :

Ce sont des rendez vous importants que l’on prend avec soi même, lorsqu’on a besoin d’avoir une vue d’ensemble sur une période plus ou moins longue. Ils sont comme une boussole qui nous guidera pour prendre les meilleures décisions possibles.

  • à la date de notre anniversaire
  • le 1er jour de l’année civile
  • à chaque changement de lunaison (nouvelle lune / pleine lune), soit tous les 14 jours (1 lunaison complète = cycle de 28 jours environ)
  • à chaque début de saison (équinoxes-solstices), soit 4 fois par an

> Les tirages ponctuels :

  • lorsqu’on a besoin d’une réponse rapide à une question,
  • chaque fois qu’on en a besoin,
  • en cas de doute,
  • pour avoir une réponse concrète, pratique,
  • lorsqu’on souhaite recevoir un reflet/écho de qui se joue à l’intérieur de nous,
  • pour obtenir un coup ce pouce !! 😊

Tirer une carte tous les jours et / ou toutes les semaines, est possible, cela permet de démarrer la journée / la semaine avec la guidance du Tarot, mais également de se familiariser avec les Arcanes.

chaque jour :

  • > le matin : pour connaître l’humeur du jour
  • > le soir : pour faire le bilan de la journée.

chaque semaine (par exemple le dimanche soir) : pour connaître la carte de la semaine, c’est à dire l’ambiance générale de la semaine.

> Mais on peut avoir aussi juste besoin de se relier à l’énergie réconfortante, boostante ou apaisante d’un Arcane. Comment ? En choisissant une carte pour son énergie, puis en la regardant, en la posant sur sa table de nuit… en lui parlant… en l’écoutant..

Je dis souvent que le Tarot est un magnifique compagnon de route : je considère les 22 Arcanes majeurs comme 22 amis fidèles !! 😉

Choisir le bon lieu et se mettre dans un état de disponibilité et de concentration pour faire un tirage

– se détendre avant un tirage, en prenant un temps de pause et de respiration consciente, en pratiquant une relaxation, ou une méditation assise en silence, afin de se brancher sur son intelligence intuitive (et non sur le mental discursif et analytique !).

– choisir le lieu propice, dans le calme.

– choisir le bon moment : être sûr de ne pas être dérangé.e !

– on peut aussi créer une ambiance poétique : allumer une bougie, poser des pierres semi-précieuses, déplier un tapis en velours noir ou violet (par exemple 😉) sur lequel on disposera les cartes, cela nous aide aussi à nous concentrer.

– et surtout : avoir une attitude de bienveillance et de non jugement, être sans préjugés, dans une ouverture à ce qui est.

Comme l’écrit Alejandro Jodorowsky :

« Toutes les cartes du Tarot peuvent être regardées sous deux plans différents : au niveau de la perception, en utilisant nos cinq sens, et à un niveau plus subtil, où la contemplation profonde de la carte peut produire sur notre inconscient des effets que nous pourrons ressentir, et exprimer. Regarder les cartes du Tarot est essentiel pour apprendre à lire le Tarot, et ce que l’on apprend à faire avec les cartes va nous servir pour comprendre la personne qui consulte. Pour lire un Tarot, il faut se mettre en quelque sorte dans la position du Mat : n’avoir aucun préjugé, aucun jugement, aucune limite face à l’autre, et savoir se mettre à la place de l’autre. »

Passion-Tarot-Fabienne-Costa-tirage-en-croix

J’utilise 2 jeux différents pour mes tirages :

– pour le tirage à proprement parler et l’interprétation des Arcanes majeurs: le jeu de Tarot de Marseille traditionnel dans la version de Camoin-Jodorowsky
– pour la carte que je tire à la fin du tirage comme synthèse et aide, et lorsque j’ai besoin de préciser le sens d’une carte (dans ce cas, je tire une nouvelle carte) : un autre jeu, soit de la tradition anglo-saxonne de Rider-Waite, soit la réédition d’un jeu ancien, soit un jeu plus moderne…
Il existe en effet de nombreux jeux différents, comme je l’explique dans la partie sur l’histoire du Tarot.

Le déroulement du tirage (entre 45min et 1h30 selon le tirage demandé)

Avant la consultation : Temps de recentrage personnel nécessaire. C’est le moment où je me tire moi même une carte qui m’indiquera l’attitude qu’il me sera utile d’adopter, et qui donne déjà la tonalité générale du tirage.

Début de la consultation : Temps de parole avec le consultant, temps d’écoute pour connaître son attente et ses besoins. C’est le moment où l’on définit ensemble (si nécessaire) la question à poser au Tarot.

Déroulement du tirage : Les cartes sont déployées sur le tapis, nous les regardons et les commentons ensemble : j’apporte mes interprétations, ressentis et intuitions, le consultant me fait part de ses ressentis et me donne des précisions sur la lecture que je lui donne du tirage.

A la fin du tirage : Temps d’échanges. Le consultant peut prendre le tirage en photo.

Après le tirage : Je propose à la personne de prendre un temps chez elle pour repenser au tirage, pour le ressentir et l’intégrer, et laisser venir de nouvelles prises de conscience suscitées par les réponses du Tarot.

Voici mon rituel personnel pour un tirage

> Avant la consultation, je prends un court temps pour me recentrer et je me tire une carte : c’est elle qui va me donner le « la » du tirage, elle représente aussi un garde-fou.
Elle m’indiquer quelle attitude adopter pendant la consultation. Souvent la carte indique déjà le sujet principal du tirage !

> Ensuite, lorsque je reçois le consultant, je commence par lui poser des questions en lien avec sa demande, selon qu’il.elle a besoin d’un tirage complet qui passe en revue les différents  domaines de sa vie, ou qu’il.elle vient pour un tirage simple, portant sur une question et sur thématique précise. Je lui demande aussi quelle est sa motivation principale concernant ce tirage, et si c’est la première fois qu’il consulte le Tarot.

> Il existe une multiplicité de tirages possibles en fonction des questions. Chaque tarologue suit aussi sa sensibilité et sa créativité personnelle et peut proposer de nouveaux tirages de son cru !!

> Pour moi, cette liberté est possible à partir du moment où je reste ajustée/alignée à la personne et à sa demande : c’est la condition nécessaire pour que le tirage soit juste.

Pour lire les Arcanes du Tarot de Marseille, je me mets avant tout dans une position d’ouverture, d’accueil, d’écoute et de connexion à mon intuition, dans une attitude de bienveillance et de non jugement.

Le tirage est une interprétation et un dialogue

> Quand il y a une question, j’aide la personne à l’établir de façon très précise : plus la question est précise, plus les réponses le seront également !! C’est une étape très importante avant même le tirage à proprement parler, et qui peut peut prendre un temps assez long parfois…

> Pendant le tirage, je lis les cartes en même temps que j’interroge le consultant. Je lui demande toujours de me dire ce qu’il.elle voit, je n’impose rien mais je ne tais rien non plus : je dis ce que je lis, ce que je vois et ce que je ressens. Je pars du principe que chaque interprétation et chaque intuition doit être vérifiée. Je demande à la personne ses impressions, les émotions qui peuvent arriver, les souvenirs…

Il y a tout ce que je sens au cours de la consultation, et ce que la personne me dit de son histoire, qui me permet d’affiner ma perception des choses. Tout cela se passe dans un cadre défini dans lequel doivent être respectées les règles de confidentialité, discrétion, bienveillance et confiance mutuelle.

> Au final, c’est toujours le consultant qui apporte les réponses : c’est lui/elle qui sait. Je ne suis que l’« interprète » du Tarot qui est là pour aider la personne à trouver ses propres réponses, à « accoucher » de ses réponses : un peu à la manière de Socrate qui, avec sa « maïeutique », conduisait ses interlocuteurs à découvrir et à formuler les vérités qu’ils avaient en eux.

C’est vraiment la clef principale de ce Jeu : nous aider à voir clairement là où souvent on est dans le brouillard, à ordonner le chaos, et à mettre des mots clairs sur des ressentis trop flous…

La fin de la consultation est un moment de partage

> Je demande à la personne comment elle se sent. Je l’invite à prendre un temps tranquille, chez elle, juste après le tirage, ou dans les jours qui souvent, pour laisser venir les sensations, pensées, impressions, suscitées par le tirage.

Elle peut aussi noter dans un cahier – si elle le souhaite – sa question, le tirage (les différentes cartes, leur disposition), les réponses qui sont arrivées, puis écrire ses ressentis, ses prises de conscience, ainsi que les décisions et les actions précises qu’elle souhaite mettre en place.

> De mon côté, je note toujours la date de la consultation, la question et le tirage. C’est très utile si le consultant a besoin d’informations supplémentaires après le tirage, et s’il.elle revient quelque temps après pour un nouveau tirage : parfois on peut avoir besoin de comparer ce qui s’est joué avant, c’est précieux en terme d’évolution !

> Il me semble important que le consultant de son côté garde aussi une trace de nos échanges : un tirage fait toujours bouger des choses profondes, voire essentielles dans la vie du consultant !! 😉

> Le Tarot est vraiment très pragmatique, ses réponses sont précises et peuvent donner des indications très concrètes.

> Comme le montrent les différents témoignages de mes consultants, la plupart du temps, à la fin de la consultation, la personne se sent apaisée et voit plus clair en elle même.

> Je suis toujours bluffée devant l’exactitude du Tarot car il ne triche pas : il nous donne ses messages sous forme de synchronicités qui font très précisément écho à l’histoire et à la personnalité du consultant.

> Je remercie toujours le Tarot : il est pour moi comme un ami invisible – parfois surprenant ou facétieux, mais toujours juste et bienveillant – qui nous vient en aide quand on le lui demande…. Je suis honorée et heureuse d’être son interprète !  🙏

Et si l’on veut se tirer les cartes seul.e pour la première fois ?

> C’est tout à fait possible ! Mais cela demande de prendre quelques précautions préalables.

En effet, si une connaissance approfondie du Tarot – et des diverses traditions ésotériques plurimillénaires dont il est en quelque sorte un « condensé » – n’est pas nécessaire pour s’initier au tirage, ce qui est très important au tout début, c’est d’en adopter l’esprit, d’en connaître l’objectif et les grandes lignes (il peut être intéressant, par exemple, d’apprendre les mots clefs des 22 Arcanes majeurs). Ensuite, il sera utile de se familiariser personnellement avec les Arcanes pour se les « approprier » avec sa propre sensibilité.

> Si l’on veut s’initier au tirage, on commencera par se tirer une seule carte : c’est plus simple !! 😉

> Je prépare également des cours pour apprendre à tirer le tarot de Marseille pour ceux qui veulent aller plus loin…

Plusieurs types de tirages existent et sont à découvrir

Le tirage à 2 cartes : il repose sur la dynamique de la dualité, de la polarisation des opposés.

Par exemple : ombre / lumière, points faibles / points forts, rêve / réalité, Animus / Anima…

Le tirage à 3 cartes (ou tirage des 3 principes) :

Il est très puissant car il demande à dépasser la dualité et à en faire une synthèse pour proposer une ouverture, un potentiel créatif qui aidera le consultant.

Le tirage à plusieurs cartes :

Chaque carte représente un aspect de la question.
Plus les cartes sont nombreuses, plus la lecture sera délicate.
Il s’agit de décrypter les sens de chaque Arcane, et les différentes articulations entre toutes les cartes, afin de décliner une ou plusieurs phrases à la fois simples et percutantes, qui donneront des réponses claires et précises au consultant.
En somme, pour tirer les cartes, il faut savoir faire preuve à la fois de qualités d’analyse et de synthèse !! 😊

Dans cette famille des tirages à plusieurs cartes, on retrouvera :

+ Le tirage en croix : avec 4 cartes, selon la méthode d’Oswald Wirth, selon la méthode de Paul Marteau :

+ Le tirage du Héros : tirage à 6 cartes, selon la méthode d’Alejandro Jodorowsky

+ Le tirage sentimental : avec 6 cartes en étoile

+Quelques exemples de tirages créés par Alejandro Jodorowsky :

  • le tirage de la libération (ou tirage du Mat)
  • le tirage du Héros (ou tirage du Chariot)
  • le tirage du conflit (ou tirage du Pape)
  • le tirage du choix (ou tirage de l’Amoureux)
  • le tirage points forts-points faibles (ou tirage de la Force)
  • le tirage des 3 principes (ou tirage de l’Arcane XIII)
  • le tirage ombre et lumière (ou tirage du Diable)
  • le tirage du souhait (ou tirage de l’Étoile)
  • le tirage des Sept Chemins

Quelques tirages plus complexes

+ Le tirage des maisons astrologiques

Pour un éclaircissement sur un thème natal par exemple, on approfondira les différentes maisons astrologiques au travers un tirage

+ Les tirages des Arcanes majeurs

On imagine que les Arcanes nous posent une question et une fois le tirage choisi, les cartes nous donnent les réponses.

En conclusion

Lire et interpréter les tirages pour mieux se connaître et se connecter au flux infini de la Vie.

– Il s’agit avant tout de connaître chacun des Arcanes, leurs symboles (objets, couleurs, signes, formes…), la signification de leur nom et de leur nombre, puis d’écouter ce qui nous inspire en les voyant, enfin de les rattacher à la situation du consultant. Je pose toujours des questions au consultant pour vérifier la véracité (ou non) de mes intuitions ! C’est le consultant qui sait : pourtant, les zones non conscientes et/ou les territoires de l’Ombre masquent souvent la vérité. Les Arcanes majeurs sont là pour nous la dévoiler.

– Pour les tirages à plusieurs cartes, il s’agit de lire chacun des Arcanes comme les différentes parties d’une structure/phrase (= le jeu) : par ex. sujet-verbe-complément, ou toute autre structure grammaticale. Un tirage est un cheminement évolutif : les Arcanes sont comme les lettres d’un alphabet secret que je vais décrypter et « traduire » pour le consultant, qui à son tour, m’aide à préciser les choses, en me donnant les détails de sa vie actuelle, de son passé, de sa personnalité, de ses intuitions et de ses projets…

– Le Tarot – en tant que connaissance ésotérique – est un langage codé, mais c’est un langage ! Lire les Arcanes du Tarot revient à interpréter leurs sens cachés, à les traduire (comme on traduirait une langue étrangère 😉) dans un langage rationnel et clair, et surtout qui fasse sens pour le consultant.

L’interprétation des Arcanes du Tarot est personnelle à chaque tarologue. Elle suppose toutefois un grand nombre de connaissances sur le plan symbolique, ésotérique et psychologique. La somme de ces connaissances plurimillénaires est colossale ! 😉
Sans prétendre aucunement détenir la clef de ces savoirs, j’ai, au fil du temps, rassemblé ce que j’ai appris en une expérience singulière, comme chaque abeille fait son miel à partir du pollen de différentes fleurs.
Et puis… apprendre et décrypter le sens caché des choses est ma passion ! 😊
Mon autre passion, c’est la transmission et le partage : j’aime accompagner les êtres vers leur chemin de conscience et de vérité.
Je suis heureuse aujourd’hui de transmettre cette expérience et cette passion lors de mes consultations individuelles et de mes ateliers et stages collectifs, n’hésitez pas à me contacter pour tout renseignement !

Passion Tarot Retour haut de page