Passion-Tarot-arcanes-majeurs-hermite-interpretation

VIIII-L’Hermite : Interprétation

Tirage approprié

  • Sur quoi ai je besoin de faire la lumière ?
  • Vers où dois je être guidé.e ?

Signification / Interprétation

L’Arcane de l’Hermite indique une phase d’introspection positive, de solitude, de mise à l’écart nécessaire pour chercher la vérité et la solution en soi même, avant de prendre une décision par exemple. C’est le moment de s’isoler, de prendre du recul, de faire le bilan de sa vie.

L’Hermite, c’est le guide qui saura nous aider à voir plus clair en nous même, mais c’est aussi notre propre capacité à voir clair en nous même et – dans certains cas – à  guider les autres : c’est notre maître intérieur.

L’Hermite marche dans la nuit, navigue dans les ténèbres de l’inconscient. Ses capacités de recueillement, de concentration et de patience – comme les petits lutins qui connaissent les secrets des petites choses – et le sens qu’il a du temps (Saturne) lui donnent accès à la connaissance profonde.

Cet Arcane révèle la nécessité de la quête spirituelle, du voyage intérieur qui nous mène au centre de nous même pour y déceler la vérité. Il s’agit d’un retrait/retour vers soi pour analyser les résultats des activités examinées par la Justice. Ce mouvement vers l’intérieur rappelle la pratique de la méditation.

L’Hermite est le symbole du dénuement, du dépouillement, de l’introspection positive : on avance vers plus de conscience dès lors qu’on accepte de se dépouiller, c’est à dire de perdre (nos illusions, croyances, peurs, etc.).

Cet Arcane peut désigner aussi une période de crise, un moment de passage et d’arrêt qui signifie une fin de cycle : le sens de cette crise est alors d’aller vers une nouvelle naissance.

L’Hermite est celui qui marche vers son destin, et pour avancer dans la bonne direction, il est nécessaire de regarder son passé et d’être au clair avec lui, afin d’être en paix avec soi même.

Il représente la nécessité de faire la lumière sur des projets encore cachés, de dévoiler des secrets, de plonger dans le monde de l’inconscient : cette progression se fait dans le secret et l’intimité du silence.

Cet Arcane symbolise également la vieillesse et l’âge mûr, mais surtout la relation que nous entretenons avec le temps : l’Hermite désigne en effet la nécessité de structurer les choses dans le temps, de savoir construire (nos projets, nos relations…) dans la durée, de s’engager et de se responsabiliser dans tous les domaines de sa vie.

C’est l’homme sage qui se retire dans une solitude volontaire pour mieux vaquer à la contemplation.

Pour Paul Marteau, c’est « l’Homme à la recherche de la Vérité dans le calme et la patience ».

L’Hermite peut représenter un religieux, un moine (il porte une pèlerine – comme les moines Capucins – et le bâton du pèlerin), ou un philosophe, un guide, un thérapeute : toute personne qui emprunte un chemin spirituel initiatique, qui se dépouille de son apparence et de ses fonctions (corps, visage, âge, rôles sociaux…), qui renonce à la dictature de l’ego, pour se connecter à son être essentiel. La traversée du désert peut être rude, austère et douloureuse, mais elle nous ouvre au silence intérieur et permet de nous révéler notre plus grande richesse : la connexion à l’Absolu.

L’Hermite est un symbole du Tarot dont le but est de nous amener à l’intérieur de nous même.


Mots clefs

Crise positive, passage, introspection, retraite spirituelle, quête intérieure, sagesse, étude, concentration, méditation, illumination, avoir de l’expérience, maturité, guide (se faire guider/guider soi même), thérapeute, chamane, sorcier, maître intérieur, lâcher prise, éclaircissement, éclairer, secret qui sera dévoilé, marcher/randonner, prudence pour mieux construire, réserve, solitude, ascèse, silence, attente, lenteur, Saturne, austérité, sobriété, discrétion, isolement, restriction, dépouillement, pauvreté, dépression, avarice, célibat, chasteté, misanthropie, obscurité, conception fausse de la situation.


Description de la carte

Un homme âgé avec une barbe, muni d’un long manteau et d’une cape pèlerine, portant un bâton dans la main gauche et une lampe dans la main droite, avance vers la gauche (symbolisant le passé).


Ce que me dit L’Hermite

« On dirait que je recule, mais j’avance vers moi même.
On dirait que je suis vieux mais en moi brille la lueur de l’éternité.
On dirait que je suis seul mais je suis habité par le silence divin.
On dirait que je suis caché par mes vêtements, mais je suis l’âme dépouillée de toute Ombre.
On dirait que je m’appuie sur mon bâton, mais je suis déterminé à  guider mes pas et ceux des autres vers la Vérité.
On dirait que je suis touché par le temps, mais le temps n’a pas de prise sur moi : je suis à l’écoute des battements de l’existence d’instant en instant.
On dirait que tout est obscur autour de moi, mais la lampe de ma conscience ne me laisse jamais dans le noir.
Pour avancer vers  le nouveau cycle florissant de ma Vie, je décide de ralentir, de m’arrêter et de m’observer sinon je ne peux évoluer.
Faire silence, me dépouiller, et accepter d’attendre.
Je sais que la traversée du désert contient les plus grands trésors : celle de la sincérité absolue et de la fidélité à l’engagement envers moi même. »


Étymologie du nom et signification

Apparu dans la langue française au XIIe siècle, le mot « ermite » vient du latin « ermita », mot lui même issu du grec « erêmitès », signifiant « venant du désert » et « vivant dans la solitude » (issu du mot « erêmos » signifiant « désert »).

Il est à noter que le Tarot orthographie le mot avec un H initial, rappelant ainsi l’analogie de cet arcane avec Hermès Trismégiste, fondateur mythique de l’hermétisme et de l’alchimie (voir Lexique).


Symbolique

le bâton : Ce bâton de pèlerin est l’attribut de l’errance et du voyageur, que l’on retrouve dans l’Arcane du Mat.

le manteau : D’après C.G. Jung, il « rend invisible » et met à l’abri du malheur.

la lampe ou lanterne : C’est une allusion à Diogène de Sinope, philosophe grec du IVe siècle av. J.-C. qui vivait dans un complet dénuement. On dit qu’il parcourait les cités avec sa lanterne en disant : « Je cherche un homme ! », c’est à dire un homme digne de ce nom, un homme droit, sage, conscient. La lampe est aussi le symbole du guide et de la quête intérieure.

la barbe : Signe flagrant d’érémitisme, se laisser pousser la barbe et les cheveux marquait un abandon du corps et une rupture avec le monde profane. C’était le cas des Pères du désert qui se retiraient sur le mont Athos (en Grèce), l’un des premiers lieux de retraite : une règle interdisait  l’accès au mont à « tout animal femelle, toute femme, tout eunuque et tout visage lisse ». 


Avec l’astrologie

la planète Saturne et le signe du Capricorne : la notion de rigueur, de solitude, de crise existentielle ; Saturne, c’est Chronos, le dieu grec symbolisant le Temps.

le signe de la Vierge : ce signe désigne aussi les thérapeutes et les guérisseurs.

Chiron : archétype du médecin et du guérisseur.

la planète Mercure : en analogie avec le dieu messager Hermès et avec Hermès Trismegiste, père de l’alchimie et maître des initiés.

le signe du Sagittaire : il représente le maître spirituel, le philosophe.


En psychologie des profondeurs (C. G. Jung)

L’Hermite est une étape indispensable dans le chemin d’individuation. Le rôle du guide extérieur – thérapeute, psychanalyste, maître spirituel, astrologue, tarologue… – est une aide précieuse dans ce chemin, tout comme sont nécessaires la solitude et l’introspection afin de devenir responsable de sa vie, de trouver en soi le guide (ou maître) intérieur, et d’être capable d’écouter la voix de sa conscience (et non celle de son ego souffrant).


En numérologie

Le nombre 9 est impair et actif, divisible par 3. Il désigne la perfection (3×3), l’accomplissement de l’ordre. Il symbolise le Cosmos, le couronnement des efforts, l’achèvement d’une création.

C’est aussi l’aboutissement de quelque chose, une phase qui se termine, un état de lâcher prise.

Pour les  Chinois, c’est le nombre du Yang.

Dans la mythologie grecque, le 9 a une valeur rituelle :

  • Déméter parcourt le monde pendant 9 jours à la recherche de sa fille Perséphone.
  • Léto souffre pendant 9 jours et 9 nuits les douleurs de l’enfantement.
  • Les 9 Muses sont nées de Zeus lors de 9 nuits d’amour.

Le nombre 9 semble être la mesure des gestations, des recherches fructueuses.


En alchimie

L’Hermite représente Hermès Trismegiste,  le père de l’alchimie et de l’hermétisme et maître des initiés.


Dans la Kabbale

tet : ט – Le bouclier (introspection)


5 réflexions sur “VIIII-L’Hermite : Interprétation”

  1. Synthèse exceptionnelle, malgré tous les livres que j’ai pu lire sur le tarot et ses correspondances avec l’Astrologie, j’ai appris beaucoup ce qui induit des pistes nouvelles de réflexions.
    Un très grand merci et quelle merveilleuse idée de Christophe d’avoir mis en place cette collaboration avec Vous.
    Annick

    1. Christophe GUILLAUME

      Merci beaucoup Annick 🙂
      Cette collaboration s’est décidée conjointement avec Fabienne, et c’est elle qui est à l’origine de la majeure partie de ce travail de recoupement entre tarot et astrologie, j’ai tout au plus formé quelques précisions… 🙂

    2. Fabienne COSTA

      Merci Annick. 🙏
      Cette collaboration entre Christophe et moi nous tenait très à coeur ! 😉

    3. Fabienne COSTA

      Merci beaucoup Annick ! Ce travail est le fruit d’un long travail commun, je suis heureuse qu’il puisse contribuer à enrichir vos connaissances.😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Passion Tarot Retour haut de page