Passion-Tarot-arcanes-majeurs-justice-interpretation

VIII-La Justice : Interprétation

Tirage approprié

  • Tirage  à 3 cartes : « Oui-mais-donc »
  • Tirage du choix

Signification / Interprétation

La Justice fait partie des 4 vertus cardinales, au même titre que la prudence, la force et la tempérance. Ces vertus sont à la fois l’axe et la base à partir desquels s’articule l’existence humaine (l’étymologie de l’adjectif « cardinal » signifie « pivot » < du latin « cardo »). Par la suite, les Pères de l’Église ajoutèrent 3 vertus théologales : la foi, l’espérance et la charité. Ces vertus ont été largement personnifiées, au Moyen Age et à la Renaissance, sous forme de figures féminines pourvues chacune d’attributs allégoriques spécifiques.

L’Arcane VIII du Tarot a hérité des attributs de la déesse grecque Thémis : le glaive et la balance.

C’est l’Arcane du rééquilibrage et de la réconciliation : il symbolise la loi d’ajustement de l’existence.

« Il représente le jugement imposé à l’être humain par sa conscience profonde pour apprécier l’équilibre et le déséquilibre engendrés, par ses actes, avec les conséquences heureuses ou malheureuses » (Paul Marteau).

C’est la capacité de se faire justice, de se donner ce qu’on mérite, de savoir dire oui et dire non, de garder juste ce qui est utile, de faire les bons choix. Dire non à l’autre, c’est dire oui à soi même : il faut savoir être bon avec soi même pour ne pas être agressif avec l’autre.

C’est une carte de conscience et d’évolution : en effet, la Justice nous regarde de face. Elle symbolise notre propre justice intérieure, la mesure que l’on a de soi même. Elle nous invite à faire le bilan de nos choix et de nos actes et à accorder nos pensées, nos paroles et nos actes. Ce bilan est exigeant et peut être tranchant (d’où l’image du glaive) : la Justice pèse et coupe tout ce qui pourrait nous empêcher de naître à nous-mêmes et fait alors émerger des prises de conscience.

L’interprétation ancienne selon laquelle « quoi que vous fassiez, attendez vous à en subir les conséquences » rappelle la loi du Karma (= loi de causalité).

La Justice est aussi le symbole d’un cadre social et/ou institutionnel.

Avec sa balance, la Justice pèse à partir de son coeur : elle symbolise ainsi la bonté, l’amour, la miséricorde, le pardon et la guérison.


Mots clefs

Justice intérieure, responsabilité personnelle, organisation, discipline, droiture, raison, stabilité, clarté, sens pratique, justesse, équilibre, honnêteté, mansuétude, miséricorde, pardon, conscience, prise de conscience, lucidité, amour de soi,  trancher, faire face, savoir faire la part des choses, juger, karma, autoriser, interdire, honnêteté avec soi-même, peser, mesurer, action en justice, procès, séparation, divorce, homme/femme de loi, indulgence, perfectionnisme, rigidité, sécheresse, perte, désordre, condamnation injuste.


Description de la carte

Une femme richement vêtue, portant une couronne sur la tête, un glaive dans la main droite et une balance dans la main gauche, est assise sur un trône. Elle regarde droit devant elle, avec un air sérieux.


Ce que me dit La Justice

« Je me tiens droite et regarde devant moi. Je regarde la Vie en face. Je me regarde telle que je suis, sans me fuir, sans m’égarer, et je regarde les autres sans mentir.
Je sais ce que je vaux et je sais ce que je veux. Je sais ce qui est bon pour moi et ce qui n’est pas bon pour moi. Je ne cherche pas à plaire ni à me complaire dans le flou ni le confus.
Je pense, je sens, je vois, je dis, je fais : je suis alignée.
Je suis dans tous mes actes et mes choix le reflet de ma conscience.

Je porte avec moi la balance et le glaive : je pèse le pour et le contre, avec discernement ; puis, je juge et je tranche. Je traque et tranche les faux semblants, arrête ce qui vient rompre mon élan de vie, sais dire non à l’autre quand l’autre ne me respecte pas, exprime avec la précision du scalpel mes ressentis, mes besoins, mes désirs, mes limites.

Je brise les liens qui m’attachent à ce qui est faux, à ce qui est obscur, à ce qui ne va pas dans le sens de ma vie, à ce qui entrave le déploiement de l’équité, de la justesse et de la mesure.

Je me mesure à l’aune de la Vie qui est l’étalon suprême, et de cette confrontation sans concessions, naissent les messages de Vérité.

Ma beauté vient de ma droiture et de ma conscience qui m’élève vers le Sens. Je suis la reine limpide et pure et je trace la ligne éblouissante de ma vérité. »


Étymologie du nom et signification

Ce mot de la fin du XIe siècle vient du latin « justitia », issu de la famille « jus, juris » signifiant « droit ». Le « justice » signifie « une juste appréciation et un respect des droits et du mérite de chacun ».


Symbolique

la couronne : La couronne est un attribut royal, elle représente le pouvoir. Un cercle solaire est au centre de la couronne, c’est comme le symbole du troisième œil (= clairvoyance, conscience supérieure). La couronne est en effet en contact avec le non manifesté. C’est le symbole de la connaissance, de l’intelligence, de la responsabilité.

le collier : Le collier symbolise une fonction, une dignité, mais aussi un lien : son rôle est à la fois protecteur et contraignant. Dans la mythologie celte, le collier du juge se resserrait quand le jugement était inique (châtiment par la corde), ou s’élargissait quand le jugement était juste.

le glaive et la balance : Selon Aristote, ces deux symboles représentent les deux manières dont on peut exercer la justice.

Dans la mythologie grecque, ce sont les attributs de la déesse Thémis, la huitième des 12 Titans, nés de Gaïa (= la Terre) et d’Ouranos (= le Ciel), dont la tâche essentielle était de garder les 22 lois qui régissent l’Univers : ce n’est pas sans rappeler les 22 Arcanes majeurs du Tarot !!

Ces 2 attributs sont aussi ceux de l’archange saint Michel, ange psychopompe chargé de peser l’âme des morts avant de les rétribuer selon leurs actes.

  • le glaive représente la puissance distributive de la justice : il tranche quand l’équilibre cosmique est menacé.
  • la balance symbolise la mission équilibrante de la justice : grâce à l’inégalité de ses 2 plateaux, elle maintient la Vie car l’équilibre de la Nature est toujours instable, et cette instabilité même est la loi de la Vie. La balance sert à la mesure rigoureuse des âmes : dans la mythologie égyptienne, Osiris pèse les âmes des morts. La pesée est un acte  subtil, intime, féminin. La balance est une représentation du destin.

Avec l’astrologie

Saturne : le cadre institutionnel ; la structure intérieure et la capacité de mettre des limites (à soi-même, à l’autre) afin de se construire avec droiture et justesse ; le Temps et la destinée.

Vénus : l’amour, la beauté, l’harmonie, l’union.

le signe de la Balance : Sous la domination de Saturne (maître du Temps et de la destinée) et de Vénus (présidant à l’union). En entrant dans ce signe, le Soleil est au point médian de l’année astronomique. Son passage de l’hémisphère nord à l’hémisphère sud marque l’équilibre entre les jours et les nuits. Symboliquement, ce signe désigne le besoin d’harmonie avec soi-même et avec l’autre, la capacité d’harmoniser nos relations et d’équilibrer ce qui est en déséquilibre, afin de dépasser la dualité représentée par les 2 plateaux de la balance.

la maison 7 : domaine du couple et des associations.

le signe du Sagittaire : le droit, la loi, le fait de rendre justice et de se rendre justice à soi-même.

Pallas Athéna, déesse de la sagesse.


En psychologie des profondeurs (C. G. Jung)

Apprendre à penser par soi même et faire un travail de conscience, cela revient à peser et trancher. L’épée est le symbole de l’esprit, de la pensée, et du verbe : ce symbole dit l’importance de mettre en mots notre pensée. Car les mots permettent un travail de mise en lumière de l’inconscient.


En numérologie

Le nombre 8 est pair et réceptif.

Pour les Pythagoriciens, il est le symbole de l’amour et de l’amitié, de la prudence et de la réflexion.

Chez les Grecs, le 8 était dédié à Dionysos, né le huitième mois de l’année.

On peut considérer le 8 comme 4+4 : il représente une stabilité renforcée.

Mais c’est un nombre très statique (2×4) qui peut générer une situation de blocage.
Il demande une réorganisation au niveau matériel, concret. Le 8 symbolise la complémentarité des contraires.


En alchimie

Pour Marcel Picard, « la Balance équilibrant toute chose est tenue dans la main gauche symbolisant le pôle réceptif : la pesée est un acte spirituel, subtil, intime, féminin. Cela montre l’extrême importance accordée à la balance dans les récits mystiques et alchimiques. »


Dans la Kabbale

het : ח – La Barriere (séparation entre deux choses)


2 réflexions sur “VIII-La Justice : Interprétation”

  1. Très interpelée par ce tirage. Je suis asc balance, nœud N en balance en XII conjoint Vénus. J’ai perdu mon mari il y a 3 ans, suis en pleine reconstruction et cette carte me parle bcp.
    Merci

    1. Fabienne COSTA

      Bonjour Colette, merci pour votre témoignage ! Et bon chemin vers votre reconstruction avec la Justice comme compagne. 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site is protected by reCAPTCHA and the Google Privacy Policy and Terms of Service apply.

Passion Tarot Retour haut de page